Centre d'apprentissage vétérinaire

L’objectif de ce projet est de pourvoir la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) d’un Centre pour la formation professionnelle des étudiants de premier cycle, des étudiants aux cycles supérieurs et des médecins vétérinaires participant aux activités de formation continue. Le Centre permettra aussi :

  • De répondre aux besoins croissants de la société en matière de santé animale et santé publique

  • D’adapter les méthodes d’enseignement répondant aux exigences actuelles et futures de formation

  • De stimuler la recherche et le développement d’outils pédagogiques en enseignement vétérinaire

  • De rendre accessible des locaux pour la formation universitaire dans la région de Saint-Hyacinthe

L’enseignement de la médecine vétérinaire doit relever de nombreux défis. Dans un monde en constant changement, l’apparition de concepts tels « Une seule santé » impose qu’on réfléchisse à le redéfinir, tout en tenant compte de domaines émergents, que ce soit l’environnement, la santé publique ou le bien-être animal. Parallèlement, le virage de l’enseignement axé sur les compétences aura des impacts majeurs sur les façons de faire en pédagogie vétérinaire.

Bien sûr, l’attrait et la demande pour la médecine vétérinaire ne se démentent pas. Chaque année, plus de 700 candidats postulent pour 90 places disponibles au Doctorat en médecine vétérinaire. Le taux de placement des diplômés sortants atteint 100% et certains domaines comme la pratique en médecine des animaux de ferme, particulièrement dans les régions excentrées, subissent des pénuries récurrentes. En conséquence, de nombreux intervenants nous pressent d’agir.

Centre_texture001Notre capacité d’accueil est limitée par la taille et les caractéristiques de nos locaux d’enseignement. Leur nombre est insuffisant, mais plus grave encore, ces locaux s’avèrent le reflet de l’enseignement passé de la médecine vétérinaire. La FMV souhaite répondre aux nouvelles réalités en se dotant d’infrastructures d’enseignement qui lui permettront d’affronter adéquatement les défis anticipés.

plan_niveau1BLe Centre permettra d’accueillir plus de candidats et de s’adapter aux nouvelles exigences de la formation professionnelle. De nouveaux créneaux où la médecine vétérinaire est en demande seront développés et, à terme, le Centre consolidera le leadership de la FMV en matière de pédagogie vétérinaire. Pour l’Université de Montréal, ces nouvelles infrastructures permettront également d’offrir des cours dans la région maskoutaine, facilitant l’accès aux études universitaires pour la population régionale. Le Centre sera conçu pour accueillir des événements scientifiques d’envergure internationale qui accroîtront la notoriété de Saint-Hyacinthe en matière de santé animale.

À l’échelle provinciale, le Centre engendrera une augmentation du nombre de médecins vétérinaires, ce qui se traduira par de plus grands effectifs vétérinaires partout au Québec. Les nouveaux diplômés seront aussi plus aptes à faire face aux réalités actuelles de la médecine vétérinaire et participeront davantage aux défis sociétaux de demain.

  • MICHEL CARRIER, Doyen, FMV
  • ÉMILE BOUCHARD, Vice-doyen au développement, aux communications et aux relations externes, FMV
  • ÉRIC FILTEAU, Vice-recteur aux finances et aux infrastructures, UdeM
banner_dfmv_centre001